Les ambassadeurs

Gabriel2

Gabriel Rivest

Whitehorse, Yukon

Gabriel Rivest est un vrai aventurier et un amoureux de la nature. Né et élevé sur les rives de la rivière Harricana à Amos, au Québec, il a passé la majorité de son enfance sur le bord de l'eau. Il partait en canot ou en kayak pour se rende à divers lieux de pêche et de chasse situés tout près. Son amour pour l'eau et pour la nature sauvage n'a jamais faibli. Après un trip d'un an en Nouvelle-Zélande, où il a appris à la fois à parler anglais et à surfer, il est revenu au Québec avec une passion pour l'eau vive. Ce qui l'a amené à explorer plusieurs des plus larges rivières d'Abitibi et de la baie James, avant qu'il ne décide de déménager au Yukon et de troquer son canot pour un kayak. Après avoir travaillé trois étés sur la rivière Klondike, près de la ville de Dawson, Gabriel s’est installé à Whitehorse en 2011, où il a commencé à guider des excursions. C’est à ce moment qu’il a décidé d’organiser sa propre excursion «Paddle for the North», avec l’objectif de réaliser un long-métrage documentaire à propos des bassins hydrographiques de Peel et du Yukon situés dans le nord du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et de l’Alaska. Le périple l’a amené à parcourir six rivières sur plus de 1500 km pendant 63 jours avec cinq amis dans trois canots. La passion de Gabriel pour l’environnement s’étend aussi à ses études. Il a terminé ses études avec succès en gestion des ressources renouvelables au Yukon College en 2013 et complète à l’heure actuelle un diplôme en sciences de l’environnement et de la conservation à l’Université de l’Alberta. @gabe_rivest

France3

France Lemire

Rouyn-Noranda, Quebec

France Lemire est tombée en amour avec l’aventure en plein air lorsqu’elle a participé pour la première fois à la Traversée du lac Abitibi, un événement qui amène les participants à parcourir en ski de fond près de 100 km sur le lac gelé. Elle compte ce séjour de cinq jours et cinq nuits, à traverser le lac et à dormir dans une tente à des températures allant jusqu’à -45 °C, parmi les plus grandes réalisations de sa vie. Depuis, elle a participé huit fois à l’événement, en plus de participer à son organisation. Parmi ses nombreux autres succès, elle a développé un système de gestion des données destiné aux événements extérieurs, elle a rédigé un guide pratique pour promouvoir et développer les aventures en plein air, et a créé le répertoire accespleinair.org pour Tourisme Abitibi-Témiscamingue, ce qui l’a amenée à explorer la région en canot et en kayak, à la marche, en raquette et en ski. France est particulièrement passionnée par le canot et le kayak, et a exploré plusieurs des lacs et des rivières au Québec. Même si elle a voyagé dans des contrées éloignées, c’est sa région, le nord du Québec qu’elle apprécie le plus. Selon elle, on ne connaît pas vraiment son pays avant de l’avoir parcouru à pied.

alexstrohl

Alex Strohl

Whitefish, Montana

Photographe français originaire de Madrid, le travail d'Alex Strohl est reconnu pour être spectaculaire dans la plus belle simplicité. Au lieu de créer des scènes artificielles, Alex crée des moments authentiques et capture ceux-ci tels qu'ils se déroulent, sans artifices - et toujours en essayant de mélanger travail et vie. Le travail d'Alex a été présenté dans des publications tel que Forbes, Vanity Fair et Gentleman's Journal; et sa liste de client comporte plusieurs noms. Il vit présentement à Whitefish au Montana et passe la majorité du temps sur la route avec sa copine Andrea Dabene. Tout ça en explorant les plus beaux endroits reculés de ce monde. @alexstrohl

jeff

Jeff Spackman

Calgary, Alberta

Jeff Spackman est un photographe à la recherche d'aventure, de voyage et il est un vrai amateur de plein air. Originaire de Calgary, Alberta, sa passion pour la nature incarne à 100% notre devise, «Change ton parcours». Il a une habileté à capter la beauté de la nature et ses aventures. À la place d'un appareil photo, Jeff a plutôt grandi avec un sac à dos sur ​​ses épaules à passer ses étés dans les Rocheuses canadiennes avec sa famille. Avant la photographie, il aimait déjà le plein air. Ses nombreuses années comme scout lui ont appris que beau temps, mauvais temps, neige ou soleil, il n'y a pas de mauvais temps pour être à l'extérieur. Au cours des dernières années, le monde entier a découvert son travail grâce à son compte instagram @NAMKCAPS . Sans compter tous les endroits incroyables qu'il a pu croiser, il a exploré les jungles de l'Ouganda, a traversé les Andes jusqu'au Pérou, pour vivre ensuite au Nunavut dans l'Arctique canadien. Les endroits qu'il préfère découvrir sont sans aucun doute près de chez lui, dans les Rocheuses canadiennes.

SabrinaBarnes

Sabrina Barnes

Montreal, Québec

Pour Sabrina, son parcours en pêche débuta à l’âge de 13 ans, lorsqu’elle intégra un groupe de pêche à la mouche de la maison des jeunes Point de mire à Verdun. Son rêve? C'était de pêcher le saumon de l’Atlantique avec son grand-père. Depuis ce temps, la pêche à la mouche est devenue sa plus grande passion. Elle est maintenant certifiée instructrice de lancer par la prestigieuse International Federation of Fly Fishers (IFFF) et prostaff pour les compagnies Sage, RIO et Redington. Au cours des deux derniers étés, elle a pêché différents poissons, autant en eau douce qu'en eau salée, et elle a travaillé dans la boutique de pêche à la mouche Iron Bow Fly Shop située à Calgary, en Alberta, ce qui lui a permis de se spécialiser dans la pêche à la truite. Maintenant chroniqueuse, vous pouvez la suivre à travers ses articles dans Sentier Chasse et Pêche ainsi que dans Pêche à la mouche Destinations. C’est avec beaucoup d’entrain qu’elle se lance maintenant dans une carrière en pêche à la mouche où elle souhaite partager les plaisirs de ce magnifique sport avec le plus grand nombre de personnes possible. Suivez-la sur sa page Facebook ainsi que sur sabrinabarnes.com.

Po2

Pierre-Olivier Hivon

Montreal, Quebec

Natif du village boréal de Lanaudière, Pierre-Olivier Hivon mène une vie guidée par la nature. Enfant, il passait son temps à grimper dans les sapins tout en apprenant à respecter la terre et sa richesse grâce à ses parents. Maintenant, il se laisse guider par les saisons, voyageant et découvrant de nouvelles langues et cultures partout dans le monde. Sa vraie passion, c’est de communiquer à travers les images. Il a étudié en design graphique à l’UQAM, où il a développé un intérêt en politique et en art imprimé, surtout en affichage et en design de livres de photographie Il est aussi un marin passionné, ce qui l’a amené à naviguer des mers calmes à tourmentées, près d’ici comme dans certaines destinations exotiques. Ses aventures au large ont allumé en lui le désir de mener ses propres expéditions. Maintenant qu’il est propriétaire d’un bateau, il prévoit bientôt découvrir ce qui se cache au bout de l’horizon. @fuirmontreal

Sylvain

Sylvain Baribeau

Rouyn-Noranda, Québec

Sylvain Baribeau a découvert accidentellement le kayak à 36 ans. C’est son amour pour l’eau qui lui a donné la piqûre dès sa première expérience. Loin d’être un grand athlète, il a été conquis par la facilité des mouvements, la quiétude et le silence, l’absence de bruit de moteur et d’odeur de pétrole. Après avoir exploré les lacs et les rivières de l’Abitibi, il a senti qu’il devait évoluer et a commencé a voulu s’entraîner. Il a vite remarqué qu’il manquait d’entraîneurs dans la région, alors il a suivi une formation, qu’il rafraîchit et développe sans cesse. La sécurité est sa motivation première. Selon lui, trop de gens se noient parce qu’ils ignorent les bases de la sécurité nautique et la rapidité à laquelle l’hypothermie peut les assaillir. Il apprécie également l’aspect technique du kayak, et enseigne à ses étudiants à avoir une bonne posture et des bons mouvements, l’essentiel selon lui pour éviter des blessures ainsi qu’une fatigue prématurée. Pour Sylvain, le kayak est une partie de plaisir, et il invite tout le monde à le joindre sur les lacs.

Si vous êtes intéressé à faire partie de l'équipe